7 ERREURS FATALES QUE FONT LES VENDEURS

Saurez-vous les reconnaitre ?

7 erreurs que font certains vendeurs mal conseillés

et qui font perdre des mois et des milliers d’€€€

#1 Vendre au dessus du prix du marché 

Les acheteurs étudient et connaissent très bien le marché immobilier local. 

Un bien dont le prix est trop au-dessus du marché reçoit peu, ou pas de visites qualifiées. Il est fréquent qu’il reste des mois en publication. Il subit parfois une ou plusieurs baisses de prix lorsque la nécessité de vendre devient trop forte.

C’est ce que l’on appelle un « Bien Mort » 

La conséquence la plus fréquente est de passer au #2

 

#2 Vendre moins cher

Succession, mutation, besoin d’argent, « bien mort »…

Devoir vendre vite peut conduire à abaisser la valeur de son bien. Pourtant une vente au bon prix peut se faire en quelques semaines. 

 

#3 Faire varier les prix 

Les alertes permettent aux acheteurs de suivre la vie d’une annonce. Une modification du prix ou des prix différents selon les sites révèle une faille dans la commercialisation. Pour l’acheteur, c’est un signal de baisse. 

Une estimation précise est toujours nécessaire. Elle permet de connaitre la valeur du marché pour un bien donné et constitue un argument de fermeté.

 

#4 Négliger son annonce

Des photos réussies augmentent le nombre d’appels. Comparer les annonces 

7 à 9 photos sont nécessaires pour valoriser un bien immobilier

Les sites d’annonces gratuites attirent davantage de curieux que d’acheteurs.

2/3 des ventes immobilières sont réalisées par des annonces professionnelles attractives.

 

#5 Ne pas qualifier les appels 

30 appels n’apportent pas 30 acheteurs. Il y a :

Les curieux qui rêvent d’acheter un jour – 

Les touristes qui visitent une belle maison –

Les rêveurs qui compte sur une belle remise – 

– Les négociateurs qui cherchent un bon coup – 

Les voleurs qui demandent vos heures d’absence pour visiter 

Les personnes qui entrent chez vous doivent vouloir et pouvoir acheter. Vous n’avez pas de soirées et Week-Ends à perdre en visites inutiles.

 

#6 Ne pas qualifier les acheteurs 

Une offre acceptée ne signifie pas une vente actée.

Une vente engage le vendeur, et échoue par le fait de l’acheteur :

– Ils ne veulent plus acheter –

– Ils trouvent autre chose –

– Ils n’ont pas leur financement –

L’adéquation du projet de l’acheteur avec votre bien et la validation de son financement sont essentiels à la réussite d’une vente.

 

#7 Ne pas préparer un dossier solide pour le notaire 

Un achat immobilier engage sur 20 ans. Les acheteurs sont stressés et ils peuvent se désengager pendant 10 jours après le compromis.

  Un dossier complet rassure l’acheteur et accélère le processus de vente.

 

Un professionnel investi doit s’engager auprès de vous pour défendre vos intérêts.

Vous économisez du temps, de l’argent en limitant le risque d’échec qu’apportent les essais ou les mauvaises informations. 

Les 7 erreurs expliquées en vidéo

Partie1